La Noria


Les Tests de La Noria ont été créés à partir des années 70, par Yves Wendels, psychologue spécialisé dans les questions d'évaluation.


Bref retour aux sources.


Comme beaucoup de méthodes en pédagogie ou de techniques en psychologie, la création des Tests de La Noria est le résultat d'un compromis entre hasard et nécessité.

Après la secousse de mai 68, les psychologues remettent en question leurs pratiques antérieures. D'autant plus radicalement, qu'ils étaient restés longtemps sans le faire.

Les tests, les premiers, ont été victimes de ce retour de balancier.

En résumant brutalement, ayant jeté le bébé avec l'eau du bain, beaucoup de psychologues se retrouvent sans outils…

Pour ne prendre qu'un exemple, celui de l'orientation des élèves, le recours aux tests n'était souvent utilisé que pour confirmer ce qu'on savait déjà. Et statistiquement la constatation était d'une navrante banalité. En moyenne, les bons résultats scolaires sont confirmés par de bonnes performances aux tests, et inversement. Et les distorsions quelque fois constatées, étaient l'objet de savantes contorsions intellectuelles.

Le raccourci est bien sur caricatural, les initiés sauront ajouter les nuances qui manquent.

Pourtant, un outil, même imparfait, pour peu qu'il soit utilisé avec bon sens et modestie, vaut mieux que pas d'outil du tout.

Loin de moi l'idée de défendre une conception rigide, mécaniste, de la mesure en psychologie. Mais le temps me semblait venu de repenser les outils traditionnels des psychologues intervenant en milieu scolaire ou dans la formation. Avec, et c'est important de le préciser, une attention particulière pour les sujets en difficulté, pour lesquels les tests disponibles étaient très mal adaptés.

C'est à cette époque, que soutenu par de nombreux collègues, j'entreprends une étude critique des bases statistiques des échelles d'intelligence. Disons, et c'est un euphémisme, que j'ai été très surpris par mes découvertes…

En élargissant ma recherche aux tests les plus utilisés dans les centres d'information et d'orientation, je constate ( mais la plupart des conseillers psychologues avaient fait la même constatation ) leur mauvaise adaptation à la population scolaire défavorisée. Ceci est particulièrement vrai pour les tests verbaux.

Evidemment les psychologues ont adapté leur approche à ce nouvel environnement.

L'entretien individuel a retrouvé toute sa place. L'analyse systémique a permis de remettre les observations ponctuelles dans leur contexte. L'orientation se refuse à être confondue avec la sélection. Les conseillers psychologues s'y emploient, notamment avec l'éducation des choix .

Les tests se devaient d'évoluer eux aussi, c'est ce à quoi nous avons tenté de contribuer avec les " Tests de La Noria "

Le premier des tests de la Noria, répondait à une commande institutionnelle: comment s'assurer que les élèves candidats à une formation à un C.A.P. avaient les connaissances en "mathématiques", et le niveau suffisant, pour pouvoir suivre avec profit cet enseignement.

Ce projet a mobilisé la quasi-totalité des enseignants de mathématiques des collèges, et des classes de CM2, du département concerné.

C'est l'origine du "Test de Sondage calcul A" ( et de l'épreuve parallèle "Sondage calcul B ". )

Outils simples et bien validés, aussi adaptés que possible à la demande des enseignants et des conseillers psychologues.

Une démarche comparable a présidé à la création du "Test verbal Y.W. 7/4". Précédé par la construction et la validation d'une échelle de reconnaissance des mots. Travail de longue haleine, rendu possible grâce à la mobilisation d'une grande partie des professeurs de français et des C.I.O. du département du Gard.
Suivront le test VLS 6/5 déstinés à évaluer les capacités de raisonnement verbal des élèves de 6° et 5°. Puis le test YW 80, sondage des capacités verbales des élèves de faible niveau scolaire.


D'autres tests suivent. Le test de raisonnement non-verbal "R.C. 1" , l'un des tout premiers tests en couleurs (après le PM 47) sauf erreur.

Le RC3, test destiné aux élèves de 4° et 3°. Il permet de distinguer deux formes différentes de raisonnement non-verbal. Distinction intéressante pour éclairer un choix d'orientation en fin de premier cycle.

A chaque fois, le même souci de définir le cahier des charges avec les utilisateurs potentiels, de coller le plus possible au terrain, de varier les étalonnages pour faciliter les comparaisons.

Le B.F.N (Bilan Français Noria) répond à une demande des CIO et des Centres de Bilan de Compétences, qui demandaient un outil permettant une évaluation des compétences en français des publics de bas niveaux mais également du public habituel des CIBC.

Après le QUESTIONNAIRE 6° ,largement utilisé à l’entrée au collège, nous vous proposons Le B. P. O. (Bilan Personnel Orientation) destiné aux élèves de 3° des collèges (éventuellement en fin de 4°). Il aborde sous une forme originale les grands thèmes utiles à une meilleure connaissance de soi, au moment des grand choix d’orientation.

Pour avoir un aperçu des tests disponibles, cliquez sur la rubrique "Les Tests"

Avertissement:
Les tests de la Noria sont réservés aux psychologues.
Ils ne sont pas en vente directe auprès des particuliers.

Par contre, les grilles d'évaluation, exercices de présentation, techniques d'animation, sont mis gratuitement à la disposition des utilisateurs. Vous les trouverez au fur et à mesure sous la rubrique "NORIA +


A suivre avec votre concours si vous le voulez bien…

© Tous droits réservés 1998 - Test de la Noria (30)